Ordre d'affichage : Chronologique - Alphabétique - Catégories :

Les terres fertiles (2017)

Obscure lumière (2016)

Chaque atome de silence est la chance d'un fruit mûr (2016)

Miniature II (2015)

Miniature I (2015)

Concordance des temps (2014)

… comment il faut aimer (2014)

Locomusique (2014)

Pas de fumée sans feu (Trois duos) (2014)

Im Schatten (2014)

Traces (2014)

Ferus adscendit Cyclops (2013)

Cadence pour le concerto pour Vlc en Ut de Haydn (2013)

xi ling (2012)

Tropes (2012)

a6 = At (2011)

Six Chants de Nature et d'Amour

Trois poésies d'Outre-mer (2011)

Un futur insoupçonné (2011)

Etudes de bleu (2010)

Triste merveille (2010)

d'un souffle ardent (2010)

Na ka nonoroa (2009)

Quasi canto (2009)

Sobre una canción antigua (2008)

Alleluia « Diamante » (2008)

sed lex. (2007)

Warana (2007)

So fern (2006)

Calme illimité (2006)

Instants élémentaires (2006)

Déchirure d'un temps plissé (2005)

e'l bianco more (2005)

sur Bleus (2005)

Dulwan nimindi (2004)

Story board (2003)

test2 (2003)

dfgsdfgsdfgsdfgsdfg

Litanies (2003)

Au front de la lune (2002)

« in quo mihi bene complacui » (2001)

Upon GA (2000)

Music for PCL (1999)

Cadence pour le concerto pour harpe de Boieldieu (1998)

Mille regretz (1998)

Quatuor à cordes n° 3

Cristal (1997)

Hommage à Anton Webern

Par une main éparpillées (1997)

Des rives de lumière (1997)

Quatuor à cordes n° 2 (inachevé) (1997)

Chants de l'humanité à jamais en équilibre (1997)

Sept petites pièces pour Quatuor à cordes (1996)

Upon A.D. (version brève) (1996)

Chemins du minéral (1995)

Les faibles lueurs (1995)

Quatuor à cordes n° 1

pour les 10 ans d'Aleph (1994)

Huit petites pièces pour violon (1994)

Transparences (1994)

Un Conte fantastique (1993)

Chants disparus (1992)

Pierre vive (1992)

Sinfonia di paradiso (1992)

Dentelle du Cygne (1991)

Momentanés (1991)

Des échos de silence (1991)

Chant d'aubes (1991)

Paysages à composer (1990)

Sens dessus dessous - Sans queue ni tête (1989)

Au plus profond d'un étrange rêve éveillé (1989)

Transparence d'Orlando Lasso

… par cette ligne blanche … (1989)

Marge étroite (1989)

Tsien (1989)

Or (1988)

Fragments composés (1988)

A travers le miroir (1988)

Atmen (1987)

Lamentations de Jérémie (1987)

Menus propos (1986)

Papillon du Japon (1986)

Figuration sur un ballet abstrait (1986)

Etendues (1985)

Déchiffrage pour trompette (1985)

Prisme (1985)

Huit Réfractions d'un élément musical de Bela Bartok

Une Idée obstinée (1985)

Trois instant pour deux violoncellistes débutants

Lignes (1985)

Images (1984)

Lecture (1984)

Rumeur (1984)

Passages (1984)

Au Bonheur retrouvé (1983)

Geste (1982)

Recherche (1982)

Le Chamois (1982)

Trois Duos pour violons (1982)

Au front de la lune (2002)


Dirigé, Voix

effectif : 2 voix de femmes (soprano et mezzo), flûte, clarinette (clar basse), violon, alto, violoncelle, percussion

durée 16 mn

commande GRAME

 

création en mars 2002, à l’Amphithéâtre de l’Opéra de Lyon dans le cadre du Festival «Musiques en scène», par Isabelle Eschenbrenner, Luisa Castellani, l’EOC – Ensemble Orchestral Contemporain, dir.  Pierre-André Valade

 

Cycle de 17 pièces écrites à partir d’haïkus de Marie Mas-Pointereau, en 3 parties :

 

Jaune sang

 

Ecaille d’Argent

 

La terre, hérissée

 

partition et matériel : fichiers pdf  gratuits sur demande au compositeur

 

Enregistrements

Aperçus de la partition

Extrait audio

Présentation

 

    Trois parties de 5, 7 et 5 courtes pièces : le plan est à l’image de la structure des Haïkus classiques japonais, constitués de trois vers de 5, 7 et 5 pieds.

    Ce genre littéraire developpe une longue tradition dont l’âge d’or remonte aux XVIIme et XVIIIme siècles. A l’heure actuelle, de nombreux ouvrages d’exégèse, d’anthologies, de traductions, attestent de l’intérêt toujours vivant pour cette forme remarquable. Mais, surtout, le genre donne toujours lieu à de nombreuses créations, au Japon bien sûr, mais aussi dans de nombreuses langues du monde.

 

    Marie Mas, poétesse Lyonnaise, est l’une des artistes qui excellent dans l’écriture de ces petits poèmes. L’intégralité des textes de “Au front de la lune” lui est due.

 

    A l’intérieur des trois grandes parties, clairement séparées, les pièces dont la durée varie entre 25 secondes et 1 minute 30 peuvent éventuellement s’enchaîner sans interruption, mais se distinguent facilement par leur propos, leur couleur, ou leur formation instrumentale et vocale.